Rouge baiser

Rouge Baiser. René Gruau

C’est le mystère d’un dessin qui, lorsque j’étais enfant, me fascinait. Chez ma grand-mère, il y avait cette drôle d’assiette carrée avec  cette silhouette noire et rouge. Ce dessin m’intriguait, je lisais bien le dessin de la bouche, mais je ne comprenais pas où était passé le reste du visage, car je le voyais, tel un test de Rorschach, dans les traits représentant la chevelure, et ça ne collait pas avec la place de la bouche. L’énigme a trouvé sa solution quand j’ai grandi, bien sûr, sans pour autant effacer de mon esprit cette première lecture bizarre qui agit encore aujourd’hui.
René Gruau a ensuite fait partie de mes affichistes préférés, son pinceau nerveux m’enchante.
C’est aussi la magie de ce nom, tellement simple et évident. Je ne sais pas si ma mère utilisait cette marque, mais elle ne sortait jamais sans se maquiller, tout au moins sans rouge à lèvre, et j’adorais la regarder poser son rouge.

En savoir plus